Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ressource en français

  • Option culte drive-in

    La coronavirus a rajouté des options fort intéressantes à la vie du disciple du chrétien évangélique. Et la vie après ne sera pas comme avant. En disant cela, je ne pense pas que la vie sera meilleure qu’avant. Michel Houellebecq a certainement raison lorsqu’il dit que le monde d'après, « sera le même, en un peu pire ».

    En disant cela, il ne pensait pas aux églises évangéliques. Mais je crains que cela ne soit prophétique pour l’église.

    Prenons le chrétien moyen. Je ne sais s’il existe vraiment. En tous les cas, nous deux, nous ne sommes pas ce chrétien moyen.

    Présentement, puisqu’il n’y a plus de rencontres dans les locaux de l’église qu’il fréquente habituellement, le chrétien moyen peut rester à la maison et choisir.

    Lire la suite

  • Malgré corona, se voir entre copains

    Malgré corona, comment se voir entre copains ?


    Comment se voir avec les petits-enfants, les amis du stamm, les copines ?


    Et surtout, comment le faire en respectant tous les gestes barrières?

    Car on pourrait tous prendre le même train et se retrouver, par on ne sait quel heureux hasard, dans le même wagon.

    Mais alors, comment faire pour garder les 2m de distance ? 

    La sécurité serait compromise.

     

    Mais la question demeure:

    • Comment retrouver ses petits-enfants et leur raconter une histoire à l'heure du coucher ?
    • Comment faire de la cuisine avec eux ?
    • Comment revoir les copines et réaliser des projets ?
    • Comment se promener ensemble tout en étant séparé de 2m et plus ?

    Avez-vous déjà pensé à Zoom.us ou à un autre moyen de contact par vidéo (Skype ou Meet du Suisse Infomaniak)?

    Quelques sugggestions (un clip)

    Lire la suite

  • Confinement mobile - le culte drive-in

    Le drive-in était pratiqué par des cinémas.

    La question qui se pose est:

    Pourquoi ne pas vivre le culte en drive-in?

    Le drive-in est une solution pour la période dite intermédiaire

    • qui commence lorsque les déplacements en voitures sont autorisés (comme en Suisse),
    • et se termine juste avant que tout ne revienne à la normalité (à supposer que cela soit possible un jour, mais ce ne sera pas avant la fin de l’année).

    Envisagez le Drive-in !

    Une église en Suisse tente l’expérience: https://bit.ly/culte-drive-in

    images.jpg

    On en parle dans le journal

    Lire la suite

  • Le pasteur - une espèce menacée

     

    Capture.JPG

     

    Le pasteur, qui en voudra encore?

     

    Il y a un risque réel qu'après avoir atteint le commun des mortels, puis le monde des affaires, le coronavirus ne s'attaque à la fonction du pasteur.

     

     

    J'espère me tromper.


    Ce ne sont pas tant les personnes physiques, que la fonction même de pasteur qui est menacée.

     

    Observons l'érosion en cours.


    1. Personne ne vient nous écouter à l'église. J'ai beau être sur YouTube. J'entends les ouailles encourager à  consommer des cultes mis en ligne ailleurs que sur ma chaîne.


    2. On ne peut plus faire de visites - personne ne veut me voir; des appels téléphoniques suffisent. Et en un après-midi le tour est fait.

    3. On ne peut plus organiser de rencontres (pour hommes, monitrices, jeunes, d'instruction religieuse). Même les rencontres de prières s'organisent sans moi.

    Lire la suite

  • Après le virus, on garde quoi?

    Capture.JPGLu sur le Net (Témoins) :

    Un pasteur, président d'une grande famille évangélique en France déclare : 

    Des fois je me dis "après le virus, on garde quoi ?"

    Et j'ai envie de répondre :

    "on jette l'église à consommer et on garde l'église à vivre." 

     

    L'auteur du blog dit encore :

    Bien sûr, nous le constatons, la plupart des assemblées chrétiennes proposent des réunions en vidéos via internet, des rassemblements sur Skype ou ZOOM… ou bien encore des partages via les réseaux sociaux.

    Ce phénomène n'est pas nouveau, mais il a été étendu et généralisé par le confinement.

    Ces différents formats permettent certes une facilité d'accès au message mais en réalité ne font-ils pas qu'accentuer le consumérisme spirituel ?

    L'interaction y étant très limitée, le message trop souvent pyramidal et le format assez traditionnel.

     

    Lisez plus loin pour découvrir le contexte de ces citations.

     

    En France, le confinement est maintenu pour encore un mois jusqu'au 11 mai. Dans d'autres pays (Allemagne, Autriche), les activités reprennent lentement. La Suisse y réfléchit.

    Mais on nous dit que le virus sera avec nous pour encore un bon moment.

    En tous les cas jusqu'à ce que l'humanité entière soit au bénéfice de l'immunité collective (ou grégaire) ou d'un vaccin. Ce n'est pas demain la veille.

    La saison appelée "l'après virus", ou l'on se comportera de nouveau comme on le faisait "avant le virus" ne débutera alors pas avant... janvier 2021

     

    La question n'est pas : "après le virus, on garde quoi?"

    Mais "pendant le virus (donc au moins jusqu'à la fin de l'année 2020, probablement plus), on fait quoi?"

    J'ai déjà entendu : "on essaye de faire comme avant".

    Soit.

    Mais ne serait-ce pas le moment de profiter de la crise pour ne garder que l'essentiel?

    (Merci de me faire part - sous commentaires - des sites Web et groupes de réflexion qui méritent d'être connus)

    Lire la suite