Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Oralité

  • La Bible dans les écoles

    NON ! Laïcité oblige, la Bible ne passera pas.

    Mais, comme tout change, ceci changera aussi le jour où il sera évident que sans un minimum de culture biblique, les élèves ne peuvent comprendre bien des aspects de l'art et de la littérature des siècles passés.

    Alors, les enseignants, formés dans une parfaite ignorance de la Bible, devront faire appel à de l'aide extérieure.

    Les églises, seraient-elles en mesure d'apporter cette aide?

    Lire la suite

  • Comment rejoindre les personnes qui n'aiment pas lire?

    mission, frontiers, fuller"Zut, ENCORE UN TRUC A LIRE!"

    J'ai pas le TEEEEEEMPS!

    Si, en voyant cet article, vous venez de penser cela, vous faites peut-être partie de cette majorité qui préfère entendre les choses (à la radio), ou les voir, mais pas les lire.

    "Savoir lire" est une chose. "Aimer lire" en est une autre.

    Ici, je ne parle pas de vous, lecteur infatigable de mes blogs et qui a réussi de me lire jusqu'ici.

    Mais de comment faire pour atteindre des personnes qui n'aiment pas lire sans flyer, tract, brochure, journal, livre et j'en passe.

    Dans la suite, j'ai traduit quelques lignes d'une brochure publiée par Fuller sur la question du partage de l'évangile dans des cultures orales (les références sont à la fin de ma note).

    Ce récit est complété par quelques réflexions sur des pistes pratiques.

    La première étude de cas provient d’une zone en Asie centrale où l’église est persécutée, de sorte que certains détails ont été supprimés.

    Le groupe forme une minorité dans le pays dans lequel il vit.

    Les habitants parlent une langue perse, n’ont pas de système d’écriture et partagent une vision du monde correspondant à un islam populaire.

    Lors de leur première confrontation à l’évangile, il y a près de vingt ans, il n’y avait aucun croyant connu parmi eux.

    Les implantateurs (aussi appelés implanteurs) d’églises savaient qu’ils devaient adopter une approche orale pour partager les histoires sur Jésus parce qu’il n’y avait pas de système d’écriture pour la langue et beaucoup de gens ne pouvaient ni lire ni écrire dans quelque langue que ce soit.

    Cependant, il est vite devenu évident que même ceux qui savaient lire et écrire préféraient ne pas le faire.

    Lire la suite

  • Dynamiser la circulation du texte biblique

    Un projet appelé To>Bible. Un truc de plus? Pas vraiment. Il est question de ce que vous faites déjà, et qui pourrait bénéficier d'un plus.

     

    "To>Bible fédère les différentes activités de la communauté autour des mêmes textes rassemblés dans un thème donné. En pratique, le pasteur prêche sur les textes utilisés par le croyant pour la méditation. Les groupes déjà constitués, à leur tour, travaillent ces mêmes textes. Jusque-là, il n'y a pas besoin d'ajouter de nouvelles structures ou rencontres et c'est déjà suffisant pour approfondir le contact avec le texte biblique."


    Henri Bacher résume ce concept en une phrase: "To>Bible se propose de dynamiser la circulation de la parole et du texte biblique dans le tissu de l'église et en partant du tremplin communautaire." Source


    Lire la suite

  • Explorer la Bible

    (Vidéo 1)

     

    ...avec du papier, de la peinture, du ruband adhésif ou du sable. Henri Bacher (logoscom) nous montre que c'est possible.


    "Explorer la Bible, avec des techniques visuelles" (vidéo 1 & vidéo 2) - permet de faire parler les personnes qui ne sont pas portées vers une analyse littéraire et qui relèveront néanmoins les leçons d'un texte.


    Logoscom, un site qui vaut le détour.

  • De quel type de communication est votre église?

    Il semblerait qu'on ne puisse même plus se fier aux dénominations, et que l'on trouve de tout, partout. Henri Bacher propose une typologie qui n'est pas théologique ou dénominationnelle, mais culturelle. La chaire, le micro et la scène sont trois pôles qui correspondent à trois types d’Eglises : celle de l’Alphabet, celle de la Modulation et celle de la Mise en scène.

     

    • Pourquoi ai-je l'impression d'être spectateur au culte?
    • Pourquoi ne puis-je plus m'entendre chanter?
    • Pourquoi parle-t-on tant de communion fraternelle sans la vivre?
    • Pourquoi les chanteurs sur l'estrade font-ils tous les efforts possibles pour ne surtout pas regarder la salle, ou sourire?

    Bon, Henri Bacher ne répond pas directement aux deux dernières questions. Mais son analyse permet de se construire une réponse.

    Les tendances actuelles de l'Eglise du point de vue de la culture de communication (sans oublier le tableau, à découvrir en cliquant sur le lien en fin de son article).