Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le terrain pour des vocations est celui de l’authenticité évangélique

    La question des vocations se pose non seulement au sein de l'église catholique, mais aussi aux chrétiens d'obédience évangélique.

    Mgr François BLONDEL revient dans La Croix sur les propos fort intéressant du Pape François:

    « Pour évangéliser il n’y a pas nécessairement besoin de prêtres, le baptême donne la force d’évangéliser. C’est l’Esprit Saint le protagoniste qui fait de l’Église son moteur, trop de chrétiens l’ignorent. Un danger inverse pour l’Église est le cléricalisme. C’est un péché qui se commet à deux comme le tango. Les prêtres veulent cléricaliser les laïcs et les laïcs demandent à être cléricalisés, par nécessité. »

    Article à analyser. Nous avertirait-il de ne pas cléricaliser?

    Lire l'article de Mgr BLONDEL

     

    voir aussi en Pologne

  • La "danse-gymnastique chrétienne" évangélise la Chine

    Capture d’écran 2016-07-03 à 16.03.04.png

    Raphaël Zbinden informe ses lecteurs sur des nouvelles manières de partager l'évangile en Chine:

    Une “danse gymnastique” créée par une chrétienne de Taïwan comme outil d’évangélisation connaît un vif succès en Chine continentale.

    Lire la suite

  • Former des laïcs à la prise de parole dans les médias

    images.jpgLu (et recopié) pour vous:

    "Le principe est de « défendre la foi sans élever la voix ».

    Comment ? En changeant ce qu’Austen Ivereigh appelle le « cadrage », c’est-à-dire le contexte général dans lequel s’inscrit une pensée. Si beaucoup de nos contemporains ont une vue négative du christianisme, et plus précisément de telle ou telle position de l’Église, c’est qu’ils les regardent avec un certain cadre, sous un certain angle.

    Changez l’angle et le préjugé disparaîtra ; et le dialogue pourra se nouer. Prenons un exemple classique : l’Église et le sexe. Les préjugés, tout le monde les connaît : l’Église a un problème avec le sexe, elle s’obstine, contre toute raison, à l’interdire en dehors du mariage ; elle n’aime pas les homosexuels, qu’elle culpabilise depuis des siècles. Bref, l’Église se mêle de la vie privée, qui regarde chacun, et cherche à imposer ses idées dans un domaine où chacun devrait pouvoir choisir sa façon de faire.

     

    Lire la suite

  • Le rôle des femmes dans l'église de demain - déjà 25 ans

    Image 6.pngDans l'église comme en dehors de l'église, les femmes sont reconnues pour leurs dons, leurs aptitudes, leurs initiatives. Cela semble être de plus en plus le cas.

     

    La réflexion théologique sur la question du rôle de la femme est devenue beaucoup plus apaisée qu'il y a encore dix ans. On ne se dispute plus pour savoir si la femme a le droit d'enseigner ou de participer à la direction de l'église.

     

    Pour ceux et celles qui souhaitent faire le tour de la question je propose la lecture de ma thèse de doctorat. Elle fête ses 25 ans et résume ce qui avait été dit avant 1990. Ce travail attend que quelqu'un prenne la relève pour décrire les développements des recherches de ces dernières années et comment ils éclairent les positions théologiques du passé.

     

    Le ministère de la parole de la femme, examen de textes pauliniens,

     
     

     

    La thèse défendue est celle d'une participation égalitaire, non basée sur le sexe mais sur les dons.

     

    Vers d'autres liens.