Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Eglise Mosaïque - une manière de vivre la multiculturalité

stephen beck,mosaikkirche,église mosaïque

En Allemagne plusieurs églises ont été démarrées pour fonctionner sur un principe monoculturel / pluriculturel. 

Cela veut dire que la culture du lieu où se trouve une église est prioritaire. Et les autres cultures (par exemple celles des migrants) peuvent elles aussi s'exprimer.

Nous aimons tous nos cultures et formons traditionnellement des églises ethniques de type tamoul, chinois et congolais, mais aussi suisse, français et belge. 

En ce qui me concerne, j'aime penser que je suis ouvert à toutes les cultures.

Mais j'entends souvent cette petite voix qui me dit que "les autres" devraient s'adapter à "mon" église. Ce serait quand même mieux s'ils priaient, chantaient et prêchaient "comme nous". 

Sans oublier qu'ils pourraient apprendre à respecter la ponctualité. Ici nous avons même la Bible de notre côté (que dis-je, n'est-elle pas toujours de "notre" côté?): "Dieu est un Dieu d'ordre". Bien sûr, de NOTRE ordre.

Oui, je suis moins ouvert que je ne veux bien le reconnaître.

 

Néanmoins, il est dans le projet de Dieu que des personnes de toutes tribus et langues le louent devant le trône de l'agneau (Ap 7.9). N'attendons pas trop longtemps pour nous y mettre.

 

Ou comme le dit Stephen Beck: 

  • "Gott liebt das Fremde! Er wurde selbst zum Fremden für uns, damit wir das Fremde zu ihm führen."

Ce que je traduirais par :

  • "Dieu aime ce qui est étrange et étrangé ! Il est devenu lui-même un étranger pour nous afin que nous amenions vers lui ce qui est étrangé et étrange."

 

Et encore:

 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel