Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Témoignage - Page 5

  • Les petits groupes dans l'église - réveil méthodiste

    L'église méthodiste encourage les rencontres en petits groupes.

    Appelés "classes", ces groupes puisent dans leur histoire ce qui en avait fait toute la richesse.

    Nous reproduisons ici les titres et les liens de la revue "En route" de mai 2014, repris du site Web.Capture d’écran 2014-05-28 à 08.22.53.png

    Les classes méthodistes

    Philomène Ekissi

    Après un détour historique, notre sœur Philomène Ekissi nous fait découvrir la réalité d’une classe en plein 21e siècle à Paris. Que d’autres communautés prennent la graine de cette histoire !

    De John Wesley à nos jours : Au fil de l’histoire

    Lire la suite

  • L'évangélisation personnelle

    Faute de mieux, l'expression "évangélisation personnelle" est employée pour traiter du contact d'une personne avec une autre. La revue Promesses n° 186 oct-déc 2013 est consacrée à ce sujet et donne la parole aux auteurs suivants:

    • Philip Nunn, "Annoncer l'Évangile"
    • Scott McCarty, "L’évangélisation personnelle"
    • Cor Bruins, "L’exemple de Jésus"
    • Pierre Oddon, "Comment témoigner ?"
    • François Fréchette, "Semer généreusement"
    • Henri Blocher, "La mission de l'Église"
    • Djibril, Témoignage : "Ma conversion à Jésus-Christ"
    • Don Carson, "Comment définir l'Évangile"
    • Benjamin, "Choc des cultures" 

    L'évangélisation personnelle n'est pas l'évangélisation dans une réunion ou par des moyens techniques.

    Malheureusement, la revue Promesse ne peut être commandée sur le Net. Espérons qu'un jour le site Promesses soit plus facile d'utilisation. Et comme les revues sont d'accès libres une année après parution, il suffira d'attendre.

  • Un bilan - l'église de demain en 2014

    Ecoutez le texte de ce blog

    images (2).jpeg

     

    En juillet 2006, un mois après la parution de la première note de ce blog, 71 visiteurs uniques avaient pris le temps de lire un article. Le mois suivant, ils sont passés à 44. Il faudra attendre décembre pour que les statistiques parlent de plus de 200 lecteurs uniques. La "chose" avait prise.

    8657052660_dc12fa9ea1_o.jpg

    Pourquoi parler de l'église? C'est que c'est bien pour elle que notre Seigneur a donné sa vie. Et c'est elle que Paul voulait présenter sans taches ni rides à son Maître. Et c'est pour aider l'église à remplir son mandat que je participais à la formation théologique dans un Institut remarquable.

    Cela faisait des mois que je me demandais si mes lectures sur un sujet qui me passionnait allaient aussi intéresser quelques amis: l'église. Timidement, j'ai publié quelques articles. Le terrain est miné. Car les théologiens sont des personnes extrêmement passionnées. 

    Lire la suite

  • La foi du lundi

    Nous savons qu'il fait bon croire, le dimanche.

    Mais comment vivre sa foi le lundi?

    L'initiative GLAUBE AM MONTAG a vu le jour en 2012 en Allemagne. Une centaine d'églises, des dénominations, et des maisons d'éditions s'y sont ralliées, aussi en Suisse alémanique et en Autriche.foi,croire,lundi,montag

    Autrefois, il était de coutume que les chrétiens se retirent de la société et du monde.

    Mais les temps ont changé. Et les chrétiens cherchent à influencer le monde comme Jésus le voulait en disant à ses disciples qu'ils étaient sel et lumière.

    De quoi s'agit-il?

    Lire la suite

  • Comment rejoindre les personnes qui n'aiment pas lire?

    mission, frontiers, fuller"Zut, ENCORE UN TRUC A LIRE!"

    J'ai pas le TEEEEEEMPS!

    Si, en voyant cet article, vous venez de penser cela, vous faites peut-être partie de cette majorité qui préfère entendre les choses (à la radio), ou les voir, mais pas les lire.

    "Savoir lire" est une chose. "Aimer lire" en est une autre.

    Ici, je ne parle pas de vous, lecteur infatigable de mes blogs et qui a réussi de me lire jusqu'ici.

    Mais de comment faire pour atteindre des personnes qui n'aiment pas lire sans flyer, tract, brochure, journal, livre et j'en passe.

    Dans la suite, j'ai traduit quelques lignes d'une brochure publiée par Fuller sur la question du partage de l'évangile dans des cultures orales (les références sont à la fin de ma note).

    Ce récit est complété par quelques réflexions sur des pistes pratiques.

    La première étude de cas provient d’une zone en Asie centrale où l’église est persécutée, de sorte que certains détails ont été supprimés.

    Le groupe forme une minorité dans le pays dans lequel il vit.

    Les habitants parlent une langue perse, n’ont pas de système d’écriture et partagent une vision du monde correspondant à un islam populaire.

    Lors de leur première confrontation à l’évangile, il y a près de vingt ans, il n’y avait aucun croyant connu parmi eux.

    Les implantateurs (aussi appelés implanteurs) d’églises savaient qu’ils devaient adopter une approche orale pour partager les histoires sur Jésus parce qu’il n’y avait pas de système d’écriture pour la langue et beaucoup de gens ne pouvaient ni lire ni écrire dans quelque langue que ce soit.

    Cependant, il est vite devenu évident que même ceux qui savaient lire et écrire préféraient ne pas le faire.

    Lire la suite