Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Trouver un pasteur 7/10 (à 50%)

Trouver un pasteur à 50%
 

Si l'église manque de fonds, l'option d'un poste rémunéré à 50% est attrayante.

Attrayante pour l'église.

 

Est-elle attrayante pour le pasteur?

Oui et non.

 

Il n'est pas nécessaire d'expliquer ici les aspects négatifs de l'option 50%.

 

Notons plutôt quelques aspects positifs… pour le pasteur.

 

Je parle par expérience ayant pu vivre pendant deux belles années le ministère payé à 20% (en parallèle avec un autre emploi à 80%, plutôt difficile) et deux années de ministère pastoral payé à 50% (avec le complément de la retraite). 

J'ai aussi pu vivre 21 années de ministère pastoral à plein temps.

 

Comment une église et un pasteur peuvent-ils organiser un ministère à 50%?

Cela mérite d'être réfléchi.

Chasseur de tête
 

Je pense qu'une annonce du genre "embauchons pasteur à 50%" ne trouvera de réponse.

 

Prenons plutôt l'exemple de l'église (ou du comité de recherche) qui a déjà repéré une personne précise et souhaite lui faire une proposition d'un 50%.

 

Il vous faut absolument repérer quelques points qui ajoutent de la valeur à ce 50%.

 

D'ailleurs, cela vaut aussi pour une offre à 100%. Car puisqu'il n'y a qu'un candidat pour quelques 10 églises qui cherchent un pasteur, il faut se démarquer.

 

La famille


Quels sont les intérêts (hobbies, savoir-faire) du candidat, de son conjoint et des enfants? Que pourrait leur offrir votre ville ou région dans ce domaine?

 

Le candidat est apiculteur, sportif, musicien, souhaite poursuivre des études; quels sont les atouts de votre région?

 

Le candidat ayant besoin d'un 100% de salaire, proposez-lui un poste à 50% dans son autre domaine de formation (ingénieur, enseignant, etc.).

 

Les enfants souhaitent aller à l'université ou fréquenter une école de musique; Il y a précisément ce qu'il faut dans votre ville.

 

Le conjoint exerce le métier X et peut aussi l'exercer chez vous.

 

Les parents du candidat sont à considérer. "Vous serez vraiment proche de vos parents âgés". Ou: "Avec les raccordements ferroviaires (routiers) vous pouvez voir facilement votre mère âgée".

 

La spécialisation


Le candidat est-il engagé dans un ministère autre qu'il souhaite exercer si l'église s'adapte à ce programme? Dans les domaines de l'enfance, la relation d'aide, la jeunesse, la mission, l'évangélisation, la formation? 

Comment ces ministères pourraient-ils s'exercer en parallèle avec le ministère dans l'église?

 

Le cadre de vie


Voyez comment vous pourriez répondre à certains désirs.

Le candidat souhaite-t-il vivre en ville ou à la campagne (avec ou sans jardin)? Quelles sont les possibilités que vous pouvez proposer?

Quels sont les avantages offerts? Loyer bas ou logement de fonction, chauffage pris en charge, voiture de fonction, bureau, congés, formation continue….

 

L'organisation du 50%


Doit-il prêcher un dimanche sur deux? Ou tous les dimanches (+ un jour pour la préparation du message et de l'étude biblique et un jour pour les visites)?

Devrait-il se consacrer à l'église trois jours par semaine ou plutôt tous les après-midis de la semaine? Sera-t-il en fonction une semaine sur deux ou plutôt un mois sur deux? 

L'autre mi-temps a-t-il la priorité et le ministère dans l'église s'adapte à cela, ou l'inverse?

 

La plupart du temps, des clarifications sont faites pour que le pasteur sache tout ce qui est attendu de lui ("tu dois prêcher un dimanche sur deux, voire au minimum 20 dimanches par an"). Il faudra repenser les "attentes" et souligner les avantages, car il s'agit bien d'attirer le candidat ("Tu ne prêcheras qu'un dimanche sur deux, et ainsi tu auras du temps pour te consacrer à ton doctorat").

 

 

Résumons


Finalement, peu importe à quel pourcentage vous pouvez embaucher un pasteur.

L'époque où un pasteur cherchait désespérément une église est révolue.

 

Aujourd'hui, c'est l'église que cherche, ou ne cherche plus. Ou l'église n'essaie même pas de chercher.

 

Pour l'église qui cherche, l'heure n'est pas au découragement.

 

Repérez la personne que vous aimeriez avoir. Car vous avez déjà vérifié que son ministère est ce qu'il faudrait à votre église.

En cherchant votre candidat, pensez aussi au pasteur actuellement en place dans une église. Il pourrait être prêt à changer d'église, si…

 

Et vérifiiez!!! Renseignez-vous!!!

 

Vous voulez qu'il ou elle enseigne bien? - alors écoutez ses messages.

Vous souhaitez qu'elle soit capable de travailler en équipe? - vérifiez cela aussi.

Vérifiez tout ce que vous pouvez (ou plutôt "voulez"). J'ai connu des pasteurs qui en moins d'une année ont détruit ce qui a pris 20 ans pour être construit. Il est trop tard de dire alors: "si on avait su". On aurait pu savoir si on s'était renseigné.

 

Méfiez-vous des commissions de ministère de votre regroupement d'églises - si vous en avez la liberté. Car elles doivent aussi trouver des places pour les causes perdues. 

 

 

Maintenant que vous avez tout vérifié et que vous connaissez les réponses à quelques points notés plus haut sous "Chasseur de tête", passez à l'attaque. 

 

Soyez clairs et directs.

Parlez de ce que vous attendez, mais surtout de ce que vous pouvez offrir.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel