Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chief Happiness Officer - en faut-il un(e) dans l'église?

Le Chief Happiness Officer est la personne responsable de veiller à l'épanouissement des employers.

Et si on avait cela dans les églises? En plus du responsable du nettoyage, de la louange, des finances, des enfants et de l'enseigenement?

stay-happy-advice.jpgPourrait-on vouloir d'une personne ayant un Bachelor en Happiness Management? (Je ne sais pas si cela existe déjà)

Il ne s'agit pas du bonheur genre "village de vacances".

Voyons ce qu'en dit Sarah Macheboeuf sur LinkedIn, elle-même Chief Happiness Officer:

"Les entreprises sont de plus en plus complexes dans ces modes d'organisation par manque d'agilité ou de multiplication de processus. Ainsi, les collaborateurs sont de moins en moins engagés dans l'entreprise qui ne trouve pas de sens dans leurs missions ou d’adéquation à leurs valeurs. Les métiers évoluent très vite : 85% des emplois de 2030 n'existent pas aujourd'hui ! Comment permettre aux collaborateurs d'être plus autonomes et plus responsables de leurs propres talents ?"

Cette dernière phrase me rappelle le mandat de l'église: être un corps avec des membres autonomes et responsables de leurs talents.

 

Qu'est-ce donc que ce nouveau métier de Chief Happiness Officer?

changethework.com en fait l'historique

Il est aussi intéressant de fouiller sur LinkedIn

 

PS: après des années de rédaction et plus de 600 blogs, j'ai dû ajouter aujourd'hui une nouvelle catégorie dont je n'avais encore jamais besoin:

"Bonheur"

C'est triste, non, qu'il aura fallu attendre si longtemps?

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel